Emballage.

J’ai acheté une souris.
Non, pas une souris blanche, une souris à boutons. Une souris à cliquer.
Jusque là, rien de particulier.
Non, ici, je voudrais juste parler d’emballage. Dans le cas présent, ça s’appelle un « blister ».

Qui ne s’est jamais battu contre ce genre de truc?

C’est pas mal foutu, il faut le reconnaître! Mais le problème n’est pas tellement l’emballage. C’est le déballage!
Je me suis dit qu’avec un outil ou l’autre, ce serait plus facile. Et puis, un outil reste toujours utile.
J’ai donc acheté une pince.


Si, si…

On ne me croira peut-être pas, mais il y a des tas de gens qui ont fait de bien sérieuses études, qui travaillent (et qui sont donc payés) à faire des « blisters ». A en inventer des toujours plus compliqués, plus solides, bref, plus difficiles à ouvrir.
On appelle ces techniques sadiques « conditionnement« .
Et il y en a, encore plus malins, probablement, qui inventent et fabriquent des machines à faire des « blisters ».

C’est peut-être exclusivement des gens qui sont très très forts, ou alors qui ont des ongles en forme de cuter, ou alors ils se servent avant que ce soit emballé.
Ou alors ils n’ont pas de vieille maman aux doigts arthrosés.
Je ne sais pas.
En tout cas, j’ai pas eu facile, mais j’y suis arrivé!
Et maintenant: voilà le résultat!

Publicités
Cet article a été publié dans Généralités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s