Qui n’aime pas le sucre?

Le sucre. Aaaah, le sucre!
C’est quoi ce sucre?

Avec une majuscule, ça pourrait être ceci:

Prononcez "Choukré" dans "Prison Break"Meuh non!
Je ne veux pas parler de lui. Trop beau!

Non, LE sucre.

Pas le sucre de fruit ou le sucre naturel d’une orange pressée.
Non.
Le sucre blanc, produit « artificiellement » ou alors très « technologiquement » à partir de betterave ou de canne. (Canne à sucre, hein. Pas canne blanche ou cane de Jeanne…).

C’est bon non?
Un enfant, dès son plus jeune âge, est attiré par le sucre; souvent plus que par le sel.
En cas de stress, même mini, on ira plus facilement vers un chocolat sucré que vers un chocolat salé!

Sa  a commencé 10.000 ans avant JC. en Inde. La canne à sucre était appelée « roseau donnant du miel sans le concours des abeilles « .
Au fil du temps, sa production va se répandre dans le monde. Je passe les détails. Pour les curieux, voir ceci.

En 2010, on en a consommé environ 166 millions de tonnes dans le monde.

Les gros producteurs

En 1700, une personne en consommait 2 kg par an. Là, actuellement, dans certains pays, on en consomme jusqu’à 90 kilos! EN MOYENNE, c’est à dire en incluant les bébés et les personnes qui en consomment très peu.

Tout cela pour dire que ce sucre doit représenter une belle masse d’argent, une quantité d’intérêts financiers phénoménale.
Dans plusieurs pays, c’est à peu près la seule source de revenus.

Il est même la vedette de musées dans le monde entier, à commencer par le « Suikermuseum » de Tirlemont (oups: de Tienen) en Belgique.

Donc, le sucre ne peut pas être mauvais!

Et bien, il se trouve une mauvaise langue qui buzze actuellement sur le Net pour affirmer le contraire.
Cette mauvaise langue s’appelle Robert H. Lustig et est professeur de pédiatrie, spécialisé en pédiatrie à l’Université de Californie (UCLA: ça dira peut-être quelque-chose aux collectionneurs de T-shirts).
Ce Monsieur a enregistré une émission sur la « toxicité » du sucre, bien évidemment relayée sur YouTube et déjà vue à l’heure actuelle à plus d’un million de reprises.
Cette vidéo dure une heure et demie, mais elle vaut la peine d’être regardée.
Son succès est très interpellant et j’aurais envie de dire « inquiétant ».

Tellement interpellant qu’un prestigieux journal américain a pondu un solide dossier sur la chose, à lire par les anglophones, les bilingues En-Fr ou par les étudiants en anglais.
Cet article fait une bonne critique du film et peut être un point de départ pour une étude plus approfondie.

Mais gardons toujours à l’esprit:

A qui profite le crime?

Mais ça, c’est pour une autre fois.
Peut-être en perlant de l’aspartame

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, bonnes ou mauvaises..., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s