Aaaah l’actu!

Jolie actualité ces jours-ci.
Je commence avec ces 61 réfugiés morts en mer, quelque part entre la Libye et l’Europe du sud (appelez-la Italie, France ou Malte, c’est comme vous voulez), malgré un contact avec un bâtiment militaire. Qui serait, selon les mauvaises langues britones, de nationalité française. Et quel bateau! Le « Charles de Gaule« .

Fleuron de la marine française

Ces mauvaises langues y mettent les précautions d’usage et n’accusent pas directement, mais c’est tout comme
Évidemment,  un porte-avions, c’est haut. On ne voit pas bien ce qui se passe au niveau de la mer, juste sous ses pontons. Donc, on peut comprendre que la marine nie avoir eu un contact quelconque avec ce frêle esquif…

Nous ne sommes pas concernés

affirme l’État Major français.

L’OTAN dément avoir gna gna gna

affirme l’OTAN

Quelque part, je suis, si j’ose dire, rassuré.

Car j’aurais RÉELLEMENT angoissé de voir que j’étais arrivé, subitement, dans un monde où les responsables disaient:

-Oui, on reconnaît que l’on a eu un contact direct avec des réfugiés mourant de faim, qui dérivaient sur un bateau en panne, en brandissant des bébés à bout de bras. Mais on a fait semblant de ne pas les voir.

Politique et ambiance électorale oblige?

Allez. Circulez, y’a rien à voir.

Ensuite, cette belle parabole survolant « l’éthique de la guerre » en ce qui concerne les techniciens guerriers qui pilotent, programment, dirigent, orientent et/ou actionnent les divers engins téléguidés appelé « drones ». Parce qu’ils sont, quand-même, techniciens ET guerriers!
Article remarquable (comme souvent sur OWNI), mais qui m’interpelle un peu. Juste un tout petit peu.

Qu’est-ce que c’est que cette philosophie de la guerre?

Les robots sauvent la vie des soldats. Ils ne demandent pas de soutien pour les soldats, ni de système de sécurité, ils sont donc aussi rentables.

Ils sauvent la vie de quels soldats? Ceux qui sont surveillés par les drones aussi? Non, je ne crois pas.

Des robots conçus avec des logiciels éthiques, adhérant aux lois de la guerre, mais sans les émotions telles que l’angoisse et la peur.

Et bla, bla, bla…

Drone

Et pourrait-on faire en sorte qu’un gentil robot éthique et tout mignon redevienne un vilain GI survolté, écumant, enragé, excité à la vue du sang et de la race de son vis-à-vis?

Ben voyons! Faut rester sérieux! Évidemment!

Des robots: oui!
Éthiques: moui…
Guerriers: YESSSSS!


Enfin, une meilleure nouvelle pour la fin: des profs qui se mettent (qui se risquent) aux réseaux sociaux en classe, ici avec « Twitter » [que je ne connais pas (encore) du tout].
A revoir et rediscuter?

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités, bonnes ou mauvaises.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s